En attendant Bojangles par Olivier Bourdeaut

Bonjour bonjour !


C'est Vanessa ! Je reviens pour vous parler d'un roman qui a fait beaucoup parlé de lui à sa sortie : En attendant Bojangles d'Olivier Bourdeaut. Je suis souvent passée devant lors de mes folies dépensières mais je n'ai jamais sauté le pas. Le résumé me semblait bien banal. Je me demandais bien ce que tout le monde pouvait lui trouver. Et puis, un jour, je flânais dans un marché aux livres (pendant 2 heures) mettant ma mère en rage, lorsque je suis tombée sur ce petit roman. Le vendeur m'a, d'ailleurs, regardé avec connivence et me l'a vivement conseillé. Bon assez de racontage de vie, je vous révèle ce que j'en ai pensé.


En attendant Bojangles avis Olivier Bourdeaut Coin des licornes Blog lifestyle Toulouse




Sous le regard émerveillé de leur fils, ils dansent sur «Mr. Bojangles» de Nina Simone. Leur amour est magique, vertigineux, une fête perpétuelle. Chez eux, il n’y a de place que pour le plaisir, la fantaisie et les amis. Celle qui donne le ton, qui mène le bal, c’est la mère, feu follet imprévisible et extravagant. C’est elle qui a adopté le quatrième membre de la famille, Mlle Superfétatoire, un grand oiseau exotique qui déambule dans l’appartement. C’est elle qui n’a de cesse de les entraîner dans un tourbillon de poésie et de chimères.Un jour, pourtant, elle va trop loin. Et père et fils feront tout pour éviter l’inéluctable, pour que la fête continue, coûte que coûte.


Aller, je vous le dis d’emblée : J'ai ADORÉJ'étais dans une période un peu mouvementée, les cours à n'en plus finir, un stress monstre, des décisions à prendre pour mon avenir... Ce petit roman a été mon havre de paix. C'est assez paradoxal parce qu'il règne une folie sans pareille dans ce récit. On est emporté dans les frasques de ce couple bien particulier. Mais cette folie est douce, elle nous enveloppe dans un cocon où rien ne semble pouvoir nous arriver. Durant ma lecture, j'ai été portée par cette sensation. Ne serait-ce que de penser à ce roman, je me sens m’envoler. Et la musique Mr. Bojangles de Nina Simone correspond tellement à cet univers. Triste, joyeux, magnifique, j'en ai des frissons aux premières notes. J'aimais beaucoup cette interprète avant de découvrir ce roman mais je suis définitivement convertie ! Je n'ai cessé de l'écouter pendant que je tournais ces pages, c'était un réflexe. Et même maintenant, elle a le pouvoir de me calmer. Je m'écarte du sujet bien sûr. Mais comment parler de En attendant Bojangles sans parler de cette aura qui l'entoure ? Vous allez peut-être me prendre pour une allumée en lisant ça mais je vous assure que ce livre a le pouvoir de vous envoûter.


Passons à l'intrigue tout de même. Le narrateur est ce petit garçon sans prénom, sans âge. Au début du roman, il semble avoir 7 ans mais le temps file si vite. Je me suis rendu compte que j'ignorais totalement son âge à la fin du roman alors qu'il est exposé à des comportements d'adultes. Nous suivons les événements à travers ces yeux. C'est sans doute pour ça qu'il y a une telle douceur, une telle innocence dans ce récit qui aurait pourtant pu, être tragique. Il existe une magie pure et intacte, un amour et une admiration sans failles d'un fils pour sa mère qui m'a émue aux larmes. J'admire énormément cet auteur jusque là inconnu. Son style est léger, émouvant, euphorique. Enfin, le dénouement est à l'image du roman, spectaculaire !




En bref...
UN GROS COUP DE COEUR ! Il y a longtemps que je n'avais pas ressenti ça. Ce petit livre (171 pages) ne paie pas de mine mais pourtant c'est un vrai petit bijou de littérature. Je vous le conseille et j'espère vous avoir donné envie de le lire.

A bientôt pour une nouvelle chronique livresque. 📖

Vanessa. 🌸 Coin des licornes Blog lifestyle Toulouse



En attendant Bojangles de Olivier Bourdeaut
Disponible chez Cultura (6,60€) en cliquant juste ici.

0 commentaires