Je suis une fille de l'hiver par Laurie Halse Anderson

Hello ! 


C'est Vanessa qui vous parle. Nouvelle lecture, nouvelle chronique ! Cette semaine, c'est Je suis une fille de l'hiver de Laurie Halse Anderson qui nous a été envoyé par Cultura. J'en avais beaucoup entendu parler sur #Bookstagram et je mourrais d'envie de le lire ! Je vous révèle ce que j'en ai pensé.



Avis Je suis une fille de l'hiver livre de Laurie Halse Anderson  Coin des licornes Blog lifestyle Toulouse



Lia et Cassie étaient meilleures amies depuis l’école primaire. Avec le temps, chacune a développé son propre trouble alimentaire qui ne les mène nulle part si ce n’est au désastre. Maintenant qu’elles ont 18 ans, elle se sont éloignées l’une de l’autre. Malgré ça, Cassie a appelé Lia 33 fois la nuit de sa mort. Celle-ci n’a jamais répondu. Lia se retrouve seule, hantée par le souvenir de son amie, ravagée par la culpabilité de n’avoir pas pu la sauver, obsédée par son besoin d’être mince, et son combat pour accepter son corps.




C'est un sujet très sensible et j'avais très peur de la façon dont il allait être traité. L'anorexie peut rapidement être caricaturée. Ici, certains éléments m'ont un peu dérangé. Lia n'est pas seulement anorexique, elle s'automutile. Elle est vraiment au bord du gouffre. Je trouve ça dommage qu'on ne présente souvent que cette facette là des troubles alimentaires. C'est une maladie insidieuse. On peut avoir l'impression que tout va bien, qu'on est heureux et pourtant souffrir d’anorexie. C'est dans ce sens qu'elle est si difficile à détecter et à accepter. Mais j'ai quand même trouvé que le roman reflète bien la réalité. L'auteur arrive à capter toute la complexité de cette maladie, l'incapacité à percevoir son corps, cette fuite.


On suit Lia et on vibre avec elle. A chaque fois, mon coeur se brisait comme si je la connaissais. On essaie de comprendre pourquoi elle s'inflige ça mais la réponse est tout sauf simple. La souffrance de ses proches est également bien représentée, leur sentiment d'impuissance.


"La nourriture, c'est la vie. Et c'est bien là le problème. Quand on est vivant, les gens peuvent nous faire du mal. Il est plus facile de se réfugier dans une cage en os."

J'aime beaucoup cette citation très vraie sur l'anorexie. Ça vous donne aussi une idée du style de l'auteur. Très métaphorique, je l'ai trouvé assez violent psychologiquement. Par moment, je me suis totalement stoppée dans ma lecture à tel point j'étais bouleversée.




En bref...
Je suis heureuse d'avoir fait cette découverte. Mais je vous mets en garde, c'est un roman très dur. J'avais lu beaucoup de retours de ce genre et je m'étais dis "Ça va je suis solide !" Et bien pas du tout, ce roman m'a laissé totalement démunie. Je vous le conseille mais attention public sensible !

A bientôt pour une nouvelle chronique livresque. 📖

Vanessa. 🌸 Coin des licornes Blog lifestyle Toulouse



Retrouvez nos autres chroniques sur la Communauté Cultura

 Je suis une fille de l'hiver par Laurie Halse Anderson 
Disponible chez Cultura (8€) en cliquant juste ici.

0 commentaires