L’enfant qui criait au loup, jolie surprise norvégienne

L’enfant qui criait au loup Gunnar Staalesen aux éditions Folio Blog littéraire Coin des licornes Toulouse

Le thriller de Gunnar Staalesen aux éditions Folio


Proposé par les éditions Folio le mois dernier, j’ai directement été attirée par ce livre. Son titre, sa magnifique couverture… Pourtant les polars ne sont pas ma tasse de thé. Qui plus est, je n’ai pas l’habitude de lire des romans venant d’autres horizons. J’ai tendance à me cantonner à la littérature française et anglophone, ce qui est un tort je le sais. On peut trouver des perles dans la littérature italienne par exemple. Je suis ravie d’avoir dépassé mes préjugés et d’avoir découvert ce beau roman. Mais tout d’abord, commençons par un résumé.


        Varg Veum, travaillant autrefois à la protection de l’enfance, se fait rattraper par une affaire du passé, Janegutt, un enfant retiré des bras d'une mère toxicomane à l'âge de 3 ans. Mais tout au long des années, le jeune Janegutt se retrouve dans les situations assez compromettantes. Seul témoin de la mort suspecte de son père adoptif, accusé du double meurtre de ses nouveaux parents adoptifs et finalement bien des années plus tard, Varg se retrouve sur sa liste de gens à abattre...


Je dois vous avouer que j’ai eu beaucoup eu de mal à rentrer dedans. Tout d’abord, les noms des personnes, des villes et en plus il y en a beaucoup ! Munkebotn, Fisketorget, Vetrlidsalmenningen, Skansenparken.. Je vous laisse imaginer le choc que j’ai eu.. Au début, je pensais que les lieux avaient une importance primordiale, il y a même une petite carte, mais je me suis vite rendu compte que pas du tout. J’ai donc fini par les ignorer, à la fin ça ne me dérangeait même plus. A part ça il n'y a pas de différences fondamentales avec les romans français ou anglophones, rien qui ne m'ait choquée en tout cas. 

Passons au cœur de l'histoire, vous l'avez compris le personnage clé est Janegutt. Il se retrouve dans des positions compromettantes et à chaque fois, je n'ai pas pu m'empêcher de me demander si c'était lui le coupable. Un personnage assez complexe, très torturé. Et j'avais l'impression que l'auteur nous laisse nous attendrir pour nous surprendre ensuite. 
Remarquez dans ce genre de roman, je soupçonne tout le monde. Paranoïa aiguë ! Le suspens est à son comble pendant les 3/4 de l'histoire et l'histoire est très riche. Quand on se dit que c'est fini, qu'on a compris, on a une nouvelle révélation qui chamboule tout. C'est ce que j'ai apprécié dans ce thriller, même si vers la fin, on commence à deviner qui est le coupable, il y a toujours quelque chose pour nous surprendre.

Pour finir, ce roman aborde le sujet de la maltraitance enfantine et de la prise en charge qui s'ensuit. C'est un sujet dont j'ignorais tout mais qui m'a passionnée et attristée bien évidemment. J'ai du mal à imaginer comment on peut faire autant de mal à son enfant et prétendre l'aimer. Je ne m'attarderai pas sur ça je ne suis pas là pour juger qui que ce soit mais je suis heureuse de m'être lancée dans ce livre car on y comprend vraiment les méfaits qu'une telle enfance peut avoir. 

La seule chose qui m'a empêchée d'avoir le coup de cœur a été le style. Je l'ai trouvé un peu froid et synthétique si je puis dire.


Cependant je vous le conseille donc totalement ! Certes je n'ai pas eu LE coup de cœur mais c'est un très bon thriller pour les adeptes de suspens et surtout un roman qui soulève un sujet de société.

Vanessa. 🌸 Coin des licornes Blog lifestyle Toulouse

0 commentaires