Le Bâtard de Kosigan : le Moyen-Age devient passionnant

L'ombre du pouvoir- tome 1: Le Bâtard de Kosigan de Fabien Cerutti aux éditions folio. Un roman de science-fiction sur fond de Moyen-Age Coin des licornes Blog littéraire Toulouse



Bonjour mes petits loups ! Ce mois-ci je vous parle du dernier envoi de Folio ! Il s'agit du roman Le bâtard de Kosigan, premier tome de la saga L'ombre du pouvoir de Fabien Ceruti. Comme vous pouvez le voir j'ai encore craqué pour un roman Science-fiction et ce fût un véritable plaisir de la première à la dernière ligne. Dans ce roman nous partons suivre les aventures du chevalier Kosigan, un bâtard rejeté par sa famille à la mort de son père et qui décide de devenir mercenaire pour gagner sa vie. Le problème est qu'il met souvent la sienne en danger à force de se faire des ennemis. Le tout servi sur fond de Moyen-Age avec des créatures fantastiques. En bref tout ce qu'il faut pour que ce soit une lecture qui me plaise bien que je ne sois pas fan de cette époque à la base.


            « XIVe siècle. Le chevalier assassin Pierre Cordwain de Kosigan dirige une compagnie de mercenaires d'élite, parmi les plus réputées d'Occident. Surnommé le "Bâtard", exilé d'une puissante lignée bourguignonne et pourchassé par les siens, il met ses hommes, ses capacités surnaturelles et son art de la manipulation au service des plus grands seigneurs d'Angleterre, de France et d'Italie. Au mois de novembre 1339, sa présence en Champagne, dernier fief des princesses elfiques d'Aëlenwil, ne doit certainement rien au hasard. De joutes verbales en tournois, de combats sans merci en diplomatie nocturne, de la boue des bas-fonds aux alcôves des palais, chacun de ses actes semble servir un but précis. Bien malin qui pourra déterminer lequel... »


En ce qui concerne cette lecture le seul ''reproche'' que je peux trouver c'est la multitude de noms. Je suis une véritable catastrophe pour retenir les noms que ce soit en livres, films ou dans la vie réelle du coup j'étais parfois un peu perdue entre qui est qui mais ça c'est un problème personnel donc si vous n'avez pas une mémoire de poisson rouge vous devriez vous en sortir plus facilement !

Le gros point fort de ce roman est sans aucun doute l'intrigue : bien ficelée et extrêmement bien pensée tout du long. J'ai adoré les manigances de Kosigan, sa façon de mener plusieurs missions en même temps sans se faire prendre par qui que ce soit. Il a un côté manipulateur et je bien avouer que ça le rend terriblement attirant. S'il avait existé je serais tombé dans ses bras, cœur d'artichaut que je suis ! Mais laissons mes hormones en furie de côté et revenons-en au roman. J'aurais dû préciser qu'il n'y avait pas une mais deux intrigues ! En effet en plus de suivre les aventures et manipulations de Kosigan nous en suivons aussi une à une époque plus récente à travers des lettres échangées le plus souvent entre le descendant de Kosigan et son ami Charles concernant l'héritage légué par Kosigan à ce fameux descendant. Mais quel est ce mystérieux héritage et pourquoi avoir voulu le léguer à cet héritier en particulier ? C'est la question que l'on se pose tout du long.

Comme je vous l'ai dit il s'agit d'un roman de science-fiction et ce part la présence de créatures fantastiques durant l'époque du Moyen-Age. Ce que j'ai apprécié c'est que le côté fantastique n'empiète pas plus que ça sur le déroulement de l'histoire. Il est présent à petite dose ce qui contribue à maintenir ce roman dans un côté réaliste. Vous pouvez retrouver notamment des Elfes et une changesang absolument incroyable mais je n'en dis pas plus je préfère vous laisser le plaisir de la découverte.



En bref vous l'aurez sans doute compris, j'ai adoré ce roman ! J'ai été totalement engloutie entre les pages, par ces intrigues qui nous tiennent en haleine jusqu'à la dernière ligne si bien qu'une fois refermé je n'avais qu'une envie : lire le tome 2 ! Alors folio à quand la suite ? 😉

Julie. Coin des licornes Blog littéraire Toulouse

0 commentaires