To the bone

Bonjour à tous !

 Aujourd'hui c'est Julie qui vous parle et j'ai décidé de vous parler du film To the Bone qui a été pour moi un énorme coup de cœur. J'ai hésité un petit moment avant de le regarder car j'avais peur de ce que je pourrais y voir mais aussi apprendre sur moi-même (Ne rêvez pas vous n'aurez pas de confidences personnelles, ça ne regarde que moi). Finalement la curiosité l'a emporté et je me suis jetée à l'eau.



C'est le premier film traitant sur l'anorexie dont j'entends parler. D'ailleurs, j'ai du mal à comprendre pourquoi cette maladie est aussi taboue alors qu'elle touche de nombreuses personnes. A mes yeux, ce film est une réussite. Je ne l'ai pas trouvé surjoué ou complètement cliché mais seulement dans la vérité. Ce que j'ai particulièrement apprécié, c'est qu'ici les différents troubles alimentaires sont présentés, nous n'avons pas seulement ce cliché qu'ont beaucoup de personnes de l'anorexique qui se fait vomir. Car l'anorexie ne se résume pas à ça. Pas besoin de se faire vomir pour être anorexique comme le montre le personnage d'Ellen. Cette maladie est bien plus complexe et vicieuse. Je me suis reconnue en Ellen, parfois j'avais l'impression que c'est de ma bouche dont sortaient certaines de ses répliques ce qui m'a mis quelques claques.

Afin de vous dire les points qui m'ont plu dans ce film, une petite liste me semble être une bonne idée :

↣    L'anorexie ce n'est pas seulement se faire vomir, c'est avant tout une souffrance psychologique qui s'exprime à travers ce trouble pour certaines personnes.

↣    Dans ce film pas de scènes trashs de personnes qui se font vomir et tant mieux car, entre nous, à quoi ça sert au juste ? Comme si les personnes qui font ça y prenaient du plaisir sérieux.

↣    Il n'y a pas de remède miracle à l'anorexie si ce n'est nous-même. Si on veut venir à bout de cette maladie c'est à nous de faire le boulot. Notre entourage, les médecins, sont simplement une béquille, un guide mais en aucun cas, ils ne peuvent faire le travail pour nous. Si on ne veut pas guérir ça ne marchera pas, ils ne peuvent pas guérir pour nous.

↣   Pas une morale bidon "l'anorexie c'est pas bien". Je pense qu'on le sait merci, on n'est pas anorexique de gaieté de cœur. 

↣   Une morale plutôt dans le style de "Vous pouvez choisir d'essayer de remonter ou pas, la décision vous appartient, c'est votre vie". 

↣   Lily Collins. C'est sans aucun doute mon actrice favorite et la profondeur qu'elle a su donner au personnage d'Ellen m'a bouleversé. Elle ne l'a pas surjoué et était à chaque fois dans le juste ton. 


Je n'aurais qu'une seule petite critique à faire : j'aurais aimé que l'origine du mal d'Ellen soit plus approfondie, que l'on assiste à une véritable thérapie pour comprendre exactement le comment du pourquoi. C'est peut-être mon côté étudiante en psychologie qui ressort je ne sais pas. 


En bref,
To the bone est un film qui mérite d'être connu et qui je l'espère, va faire parler de lui. L'anorexie doit cesser d'être un sujet tabou, les gens devraient être mieux informés sur cette maladie car ce n'est pas une simple question de "Bah tu n'as quand manger plus". L'anorexie est un véritable trouble dont le problème n'est pas la nourriture mais un mal bien plus profond qui est parfois dur à déceler.

J'espère donc que ce film va faire son petit bonhomme de chemin et peut-être aider à changer les mentalités.

Julie. ☽ Coin des licornes Blog littéraire Toulouse

0 commentaires