A durée déterminée de Samantha Bailly, petit coup de cœur

A durée déterminée de Samantha Bailly Coin des licornes Blog littéraire Toulouse

Aujourd'hui, je vous parle d'une lecture qui me faisait très envie ! Et quelle ne fut pas ma surprise de le trouver dans ma boîte aux lettres ! Nous avions déjà collaboré avec Samantha Bailly et j'avais beaucoup aimé sa plume dans Âmes Jumelles et Âmes rebelles. Mais je trouvais l'histoire un peu plus destinée aux adolescents. Avec ce nouveau roman, je suis comblée, on plonge peu à peu dans l'univers du travail :


        « Un roman à deux voix, celle d'Ophélie qui vient tout juste de décrocher un CDD à la suite de son stage chez Pyxis, entreprise leader sur le marché du divertissement, des mangas... Elle tente de progresser jusqu'au Graal, le CDI malgré les nombreuses embûches sur son chemin. D'un autre côté, celle de Samuel, complètement perdu, en pleine dépression qui tente de finir sa thèse. Il postule par hasard chez Pyxis et à sa plus grande surprise il est retenu. Elle sait ce qu'elle veut, lui n'en a aucune idée, un portrait de la génération Y.»

Tout d'abord, A durée déterminée est en fait la suite de Les Stagiaires. Je vous avoue que je n'en avais aucune idée mais cela ne pose aucun problème pour comprendre l'histoire. On suit donc le personnage d'Ophélie dont je me suis personnellement sentie très proche. Je fais moi aussi des études en communication et je sais que c'est un secteur très dur. Il faut s'accrocher pour avoir ce que l'on veut et faire des sacrifices, ce que fait Ophélie dans ce roman. Pourtant on ressent bien l'incertitude qui entoure sa vie et plus généralement la vie de tous les jeunes actifs de notre génération. Ne pas savoir si à la fin des 5 ans d'études au prix exorbitant, nous trouverons un travail ou pas ? Ne pas savoir si à la fin de ce CDD nous serons engagé en CDI ? Cette peur est très bien exprimée dans ce livre.
Tout comme la pression placée sur nos épaules. Pour Ophélie, cela vient du fait que ses parents ne la soutiennent pas assez. Elle a besoin d'un pilier, d'un filet de secours mais a l’impression de ne pas en avoir. Elle se met donc énormément de stress pour réussir. Je me suis énormément retrouvée dans ce personnage !

Quant au personnage de Samuel, je l'ai trouvé touchant. Il traverse une période difficile et Ophélie va peu à peu l'aider à sortir la tête hors de l'eau. J'ai même versé ma petite larme, pour ne pas dire des torrents à des moments qui sont vraiment très puissants, par l'histoire et l'écriture de Samantha Bailly. 

Un autre personnage m'a vraiment marqué, celui de Hugues, un ami d'Ophélie parti à Berlin. Il y découvre un moyen de s'échapper de la vie, de son milieu catho-coincé et surtout de s'échapper de lui-même. La drogue est un peu évoquée dans ce roman, on ne peut pas ne pas en parler. Elle fait aujourd'hui partie de la vie des jeunes actifs. J'ai apprécié la façon dont l'auteur l'aborde de façon réaliste, ni idéalisée, ni diabolisée. Certains passages m'ont fait beaucoup rire et d'autres m'ont ému. Je ne m’étendrai pas plus que ça pour ne pas vous spoiler.

Enfin un sujet central du livre : l'amour bien sûr. Il y a plusieurs histoires d'amour tout au long du roman, ne croyez pas qu'il s'agisse d'une histoire bateau et prévisible. Il n'y a pas une fille et un garçon qui boom tombent amoureux et restent ensemble pour la vie comme on peut voir dans d'autres livres. Dans ce roman, les attirances naissent, se concrétisent ou parfois s'essoufflent. J'ai beaucoup aimé cet aspect de l'histoire. Je trouve aussi qu'il y a une tension, une alchimie fascisante tout au long du roman, j'étais complètement accro.

Je conseillerai donc totalement ce livre, il retranscrit totalement les inquiétudes et le quotidien de la génération Y. Le style de l'auteur est simple et addictif : je l'ai dévoré en, à peine 2 jours. Un coup de cœur même si j'ai été un peu déçue par la fin, j'espère qu'il y aura un autre tome pour connaitre la suite des aventures d'Ophélie et de Samuel (Samantha Bailly si tu passes par là 😢 )

Vanessa. 🌸 Coin des licornes Blog littéraire Toulouse

0 commentaires